Record mensuel de chaleur !

Rédigé par Admin - - Aucun commentaire
L'épisode de chaleur qui s'est installé sur la France depuis quelques jours à propulsé le mercure à des valeurs records pour un mois de mai.

En effet, ce dimanche après-midi, il a fait jusqu'à 31,6°C à Courcouronnes (91), alors que depuis l'installation de la station en 2008, le thermomètre ne s'était jamais aventuré au dessus de 29,7°C (le 24 mai 2009) durant un mois de mai !

Le record mensuel de la nuit la plus douce n'a pour sa part pas été battu. La minimale relevée ce lundi matin est de 18,2°C alors qu'en 2009, il n'avait pas fait moins de 18,8°C le 25 mai.

Encore des records !

Rédigé par Admin - - Aucun commentaire
Sous les nuages, la température est restée négative pour la 2e journée consécutive ce samedi. Les -2,7°C de maxi de ce 31 décembre 2016 détrônent déjà le record mensuel de maximale basse de -2,0°C datant de la veille.

Cette valeur bat même le record de Txn de janvier (-2,6°C) datant de la vague de froid de janvier 2010. Et à seulement 0,3°C des -3°C de Txn (record absolu tout mois confondus) de février 2012 !

Autre record qui est logiquement tombé : pluviométrie mensuelle basse pour décembre avec 17,8 mm contre 27,8 mm en décembre 2015. 

Record mensuel de maximale basse !

Rédigé par Admin - - Aucun commentaire
Le retour à des conditions météo plus hivernales depuis quelques jours a précipité le mercure bien en dessous de 0°.

Les -3,4°C de ce vendredi 30 au matin n'ont rien d'exceptionnels. Par contre, le fait que la température ne repasse pas au dessus de 0°C en journée est le genre d’événement qui se compte sur les doigts d'une main sur une année complète.

Et l’événement est d'autant plus spectaculaire quand celui-ci apporte un nouveau record pour la station de Courcouronnes (91), qui plus est à la surprise générale. C'est donc un record mensuel de maximale basse (Txn) pour décembre qui est tombé ce vendredi. La maximale de la journée n'a pas dépassé -2,0°C ! L'ancien record était de -1,0°C le 01/12/2010.
Pour simplifier la chose, il n'a jamais fait aussi froid lors d'une après-midi de décembre depuis l'installation de la station de Courcouronnes (91) en 2008.

La présence des nuages bas a joué un rôle important pour obtenir des valeurs aussi basses. En effet, celui ne permet pas au ciel de se dégager et au soleil de réchauffer l'air au niveau du sol. L'air froid est donc pris au piège sous cette masse nuageuse.


Comme le montre cette image satellite de ce vendredi 30 décembre, l'Ile-de-France fait partie des régions restées sous les nuages bas. Les côtes normandes et les massifs montagneux étaient quand à eux sous un grand soleil.
Fil RSS des articles de cette catégorie